Rencontre avec le nouveau recteur…

La FSU a été reçue par Jacques Mikulovic, Recteur de l’Académie de Mayotte, le jeudi 19/01/2023.

Présents :
          – pour le Rectorat : Jacques Mikulovic (Recteur), Dominique Gratianette (Secrétaire Général),
Sébastien Bernard (DRH)
         – pour la FSU : Henri Nouri et Stéphane Massot (SNES), Jeanne Dupraz (SNICS), Ousseni Zaidou
et Moinecha Said (SNUiPP), Paul Vanweydeveld (SNEP),

         M. le Recteur commence par une introduction dans laquelle il salue l’engagement militant et
présente le contexte : il est arrivé récemment, il est dans une phase de rencontre des acteurs et de ses équipes. Mayotte est selon lui un environnement singulier, qui justifie un ajustement de la méthode en fonction du contexte. Il reconnaît que les élus de Mayotte demandent un traitement des habitants équivalent à la métropole, que des efforts sont faits dans ce sens, mais qu’ils ne sont pas suffisants, de l’aveu même du gouvernement mais qu’il n’a pas de baguette magique.

Il finit en évoquant pour la première fois son projet de ligne directrice : « Comment élargir le temps éducatif et comment le co-construire ? »

La FSU expose ensuite les problèmes rencontrés et les revendications associées.
Il y a un contexte compliqué en termes de sécurité des biens et des personnes, de difficultés de circulation des personnes, avec une tendance à la dégradation.

Anecdote 1 : les représentants FSU ont failli se faire refuser l’entrée du Rectorat car nous n’avions pas de badges. Le Recteur avoue qu’il a lui-même été embêté plus tôt dans la journée avec son chauffeur. Promesse est faîte de trouver une solution et de fournir des badges d’accès aux représentants des Organisations Syndicales et aux élus.es si besoin pour qu’ils puissent travailler.

La FSU évoque les mesures qu’elles considèrent comme susceptibles de résoudre la crise de recrutement en titulaires : l’indexation à minima au niveau de la Réunion (1,53), l’ASA (avantage spécifique d’ancienneté) -le Secrétaire Général nous interrompt pour nous signaler qu’il a refait récemment une demande pour inclure les lycées de Mayotte dans l’ASA (mais pas les collèges car il veut l’utiliser pour compenser la REP+), la déconjugalisation de l’ISG (attribution de l’ISG par
agent et non par couple) et la prime de stabilité.

Nous rappelons que les contractuels ne peuvent toujours pas cotiser à l’IRCANTEC.

Nous demandons également que la gestion des absences pour raisons de santé ne conduisent pas systématiquement à des désindexations.

Nous évoquons également la demande du classement REP+ de tous les établissements pour mieux répartir le peu de moyens humains dont nous disposons.

Le SNUiPP dénonce le fait que le Rectorat se cache parfois derrière les élus locaux sur des sujets comme les constructions scolaires, l’IRCANTEC ou l’indexation, et nous rappelons que le Président du Conseil Général est d’accord pour la mise en place (progressive) de l’indexation à 1,53.

Nous demandons au Rectorat pourquoi des représentants syndicaux qui ont une décharge annuelle ne sont pas remplacés dans le 1er degré. Le Rectorat nous assure qu’il n’y a pas d’intention de discriminer les remplacements syndicaux, ni de monter les parents contre les syndicats, mais se perd dans ses explications sur la gestion de la pénurie de remplaçants : les remplacements seraient accordés en priorité pour les absences longues (ce qui est le cas de la situation évoquée), mais également au jour le jour. Un consensus apparaît toutefois sur le manque de personnels pour assurer
les remplacements, en lien avec l’attractivité du territoire.

Nous rappelons au Rectorat le problème que va poser l’entrée en vigueur de la mesure des « 1000 points » à la rentrée 2024 : depuis 4 ans, le manque d’attractivité est artificiellement masqué par l’arrivée de personnels sur la base de cette mesure. Or ces arrivées ne sont pour le moment compensées par aucun départ. En 2024, tous les personnels qui sont à Mayotte depuis au moins 5 ans bénéficieront des 1000 points, ce qui va probablement déclencher une vague de départs massive. Les années suivantes, les arrivées seront compensées par les départs, ce qui devrait donner une somme à peu près nulle, donc bien inférieure à la situation légèrement excédentaire que nous vivons depuis l’annonce de la mesure.

Le DRH soulève un point de vigilance : certains personnels qui avaient demandé Mayotte ont été bloqués au niveau national lors des mouvements précédents. Le Rectorat va prendre les devants pour essayer d’empêcher ces situations.

Le SNICS évoque la singularité du statut des personnels infirmiers à Mayotte où le détachement est beaucoup plus utilisé qu’en métropole. La situation de déficit extrêmement important du secteur médico-social dans son ensemble est évoquée (infirmiers, médecins, Psy-EN, AS, …).

M. le Recteur a semblé à l’écoute, et souhaite se faire le relais de nos préoccupations au niveau national, en particulier lors de la réunion des Recteurs des outre-mer, qui précède chaque réunion des Recteurs, et auprès du conseiller spécial chargé des outre-mer.

Il nous annonce également que les mois d’avril, mai et juin risquent d’être agités du fait de décasages et de l’arrivée de forces de sécurité massives (nous lui rappelons que la Préfecture avait annoncé la même chose lors de notre grève du 29 septembre, et que la conséquence a été une flambée de violences, prévue mais non adressée pour autant, qui a fait qu’on a beaucoup parlé de Mayotte au niveau national en décembre, en pleine période des mutations.

Nous lui rappelons que nous souhaitons que le Rectorat puisse apporter une réponse éducative, alternative au discours sécuritaire, tout en soutenant les personnels qui subissent des agressions.

M. le Recteur rappelle les problèmes d’attractivité des métiers de l’éducation en général, et du territoire.

Il revient sur son idée « d’embarquer tous les acteurs », de « partager les contenus » pour le périscolaire et de renforcer la Vie Scolaire par des adultes qui interviendraient dans ou aux abords des établissements scolaires. Nous l’alertons sur l’inadéquation possible des intérêts et des modes de fonctionnement des parents avec ceux de l’Education Nationale, ainsi que sur le statut des jeunes qui pourraient être amenés à intervenir (M. le Recteur semble considérer que le fait de leur proposer une étape dans une parcours professionnel pourrait suffire à les convaincre en l’absence de statut réel, nous lui rappelons qu’entre les AED, les PEC, les service-civiques, nous sommes déjà très loin dans la précarisation, et qu’il semble compliqué de descendre encore plus bas). La formation et le
partage des objectifs sont évoqués comme solutions, mais sans mise en œuvre concrète.

Par ailleurs, M. le Recteur trouve que le Ministre de l’Intérieur, qu’il a pu rencontrer, a une analyse fine et pertinente du territoire (enjeux géopolitiques par rapports aux grandes puissances, réélections aux Comores, …). Le conseiller aux outre mers et le Ministre de l’Education ont conscience que Mayotte est sur une ligne de crête et pourrait basculer rapidement vers le pire ou le meilleur. M. le
Recteur rappelle la nécessité d’engager tous les acteurs (élus locaux en tête) pour obtenir et allouer les moyens nécessaires.

Nous évoquons également les violences dans les établissements, et les élèves qui sont envoyés d’un établissement à un autre, sans suivi.

Pour la non-maîtrise des savoirs fondamentaux, le manque d’enseignants spécialisés dans le premier degré est également soulevé.

M. le Recteur évoque également l’importance du respect de la laïcité et de l’emploi de la langue Française dans l’éducation.

Enfin, il résume ses priorités :
1) assurer la continuité du service scolaire effective, et pédagogique en raccordant les établissements au réseau d’eau prioritaire et en trouvant des solutions, au moins pour l’eau sanitaire non potable lorsque ce n’est pas possible.
2) augmenter la présence d’adultes pour épauler la Vie Scolaire dans la sécurisation
3) la restauration
4) éducatif ? (Savoirs fondamentaux)

Anecdote 2 en partant : M. le Recteur évoque des problèmes avec sa messagerie académique, nous renchérissons sur les dysfonctionnements révélés lors des élections professionnelles.

Se syndiquer en 2022 !

EN VOILA UNE BONNE IDÉE !

Pour te syndiquer, tu peux télécharger la fiche d’adhésion présente en bas de page et la renvoyer à la trésorière snep.cosecretaires@gmail.com

ou faire ton inscription en ligne : http://gri.snepfsu.net/Scripts/ADL/

Vous bénéficiez d’un crédit d’impôt égal à 66% du montant de votre cotisation

Pas convaincu ? Viens t’informer sur les objectifs du SNEP-Mayotte en consultant l’actualité de nos actions dans la rubrique combat

Mutations Intra académiques

Les rendez-vous pour poser vos questions et tout comprendre sur les mutations intra académiques

DATES DE STAGE:

VISIO : vendredi 18 mars de 15h à 17h (heures Mayotte donc 13h/15h heure métropole) pour tous
VISIO : mardi 29 mars de 15h à 17h (heure Mayotte donc 14h /16h heure de métropole) pour les syndiqués
Présentiel : vendredi 01 avril de 15h à 18h au 5/5 à Mamoudzou (heures Mayotte) pour les PEPS de Mayotte en 2 parties : première partie pour tous et deuxième partie pour les syndiqués
 
Procédure pour participer aux visioconférences

Envoyer avec votre adresse mail personnelle (pas d’adresse professionnelle) un petit mot de votre participation à l’adresse suivante : snep.cosecretaires@gmail.com

Le snep Mayotte vous enverra le lien du stage le jour même. 

Concernant la deuxième visio même procédure. 

En cas de difficulté administrative pour suivre la visio, vous pouvez nous demander une convocation.

 
A bientôt ! 

Les dates à suivre pour le mouvement INTRA

 
21 février 2022GT barème intra 
Du 25 mars 2022
Au 7 avril 2022
Formulation des demandes de mutation sur I-prof
(ouverture SIAM)
 
Du 9/04/2022
Au 14/04/2022
Renvoi des confirmations de demandes de mutation au Rectorat 
Du 11 mai2022
Au 20 mai 2022
Affichage du barème et contestation 
20 mai 2022Date limite de participation au mouvement intra 
23 mai 2022Résultats du mouvement intra 
Du 22/05/2022
Au 30/05/2022
Formulation de demandes de révision d’affectation 
3 juin 2022Validation des résultats définitifs du mouvement et mise à jour des TRM

La semaine de l’EPS a lieu du 15 au 19 novembre 2021

La semaine de l'EPS 2021

La semaine de l’EPS a lieu du 15 au 19 novembre 2021. A cette occasion le SNEP souhaite promouvoir la pratique sportive des jeunes et milite pour que les élèves bénéficient de 4 heures d’EPS durant toute leur scolarité.

 

Cette avancée permettrait de répondre aux problématiques de sédentarité des jeunes mais aussi de favoriser la continuité pédagogique.

A Mayotte, l’idée est donc durant cette semaine de mettre en avant les pratiques sportives en EPS.

Nous invitons les enseignants à envoyer au SNEP des photos caractérisant les cours d’EPS, à savoir de l’action, des émotions et des échanges !

Vous pouvez nous envoyer les photos à l’adresse suivante : snep.cosecretaires@gmail.com 

Ces photos seront téléchargées sur notre site snepfsu-Mayotte. Si elles sont de bonne qualité nous pourrions éventuellement élire les plus explicites au regard de nos conditions de travail (difficiles ou plaisantes).

MERCI D’AVANCE POUR VOTRE PARTICIPATION.

Notre profession est en danger, il est urgent de réagir !

Nous aimons notre métier et il est temps de le montrer et de le partager. L’EPS est central dans l’éducation des jeunes, malheureusement nous sommes les seuls à le savoir …  Alors communiquons !

STAGE D’INFORMATION POUR LES MUTATIONS INTER-ACADEMIQUES 2022

STAGE D'INFORMATION POUR LE MOUVEMENT INTER-ACADEMIQUE 2022

Le snep fsu Mayotte organise un stage d’information sur les modalités du mouvement interacadémique 2022
Le mardi 16 novembre 2021 de 15h30 à 18h30 au 5/5 de Mamoudzou.
 
Pour toute information: 
Groupe de travail mvt (inter et intra)
Responsable : Paul tél 07 68 59 58 44

Compte rendu de l’AG 2021 et Photos

 

 

64 profs d’EPS présents

 

Temps 1

Présentation du nouveau bureau, du nouveau site de l’ordre du jour

Temps 2 – en Assemblée

Analyse sur les dégâts occasionnés par la politique néolibérale du gouvernement et les réformes engagées depuis 2017. Un objectif de destruction du collectif  de l’Education National est constaté et un arrêt net du paritarisme instaurant un système totalement opaque et à terme frauduleux

Une traduction des affichages médiatiques du Ministre EN est dégagée :

  •      Dans la « personnalisation », il faut entendre la mise en concurrence entre collègues et les augmentations de salaires au mérite basées sur des pseudos évaluations (bientôt entre collègues) et l’acceptation de missions spécifiques telles que PP, coordinateur, tuteur, … La mise en place des ressources humaines de proximité qui sont de faux médiateurs.
  •      Dans « l’esprit d’équipe », il faut comprendre la mise en place d’un système hiérarchisé avec de nouvelles fonctions, des missions de formation et de coordination aboutissant  à des « co évaluations » appréciant davantage la docilité plutôt que les compétences. Un 4eme rdv de carrière est envisagé sous forme de formation continue pour les collègues ayant une grande ancienneté.
  •       Dans « la continuité du service publique » , on peut décoder la déréglementation du statut du fonctionnaire par l’annualisation de certains projets, la possibilité de faire des HSE sur des temps partiels, le turn-over des cadres des ressources humaines, l’école ouverte, …

Temps 3  – en Assemblée

Les différentes échéances du Snep cette année :

  •          Les 40 ans de l’EPS  (2 actions : le 07 octobre 10.000 connexions + semaine de l’EPS en novembre)
  •          Le congrès national à Porticcio
  •          Les élections (fsu, présidentielles, professionnelles) et la Campagne « 4h d’EPS dans l’Ecole »
  • L’action du snep dans les instances administratives
  • Le corpo (mutations, promotions, congés, isg, indexation, irpl,  …)
  • L’EPS et le 1er degré . Un appel à candidature est lancé pour la prochaine vacation du poste de CPD
  • Les équipements (bilans et perspectives ). Après le combat sur les points d’eau et les points d’ombre, le combat s’oriente vers l’acquisition de sanitaires et de vestiaires

L’affectation des contractuels en début d’année

Temps 4 – groupe de travail

  •          Un GT sur la Formation (maitre-nageur et recyclage BNSSA et MNS, secourisme, formation snep, …)
  •          Un GT sur violence et sécurité au travail (exigence de protocole de sortie et transport)
  •          Un GT sur la mutualisation des équipements avec les établissements de proximité à l’instar de ce qui se fait avec le matériel nautique (kayak, sup)
  •          Un GT sur le corpo (salaire, procédure isg, indexation, retards de paiement, fiscalité, la fiche de paie et sa numérisation, les primes, aides au logement, sécu, …)

Temps 5 – restitution des travaux

Une image contenant texte Description générée automatiquementQuestions réponses, propositions

Temps 6 – convivialité

Apéro / repas / golf / vb ( photos) 

GREVE DU 23 SEPTEMBRE

GREVE DU 23 SEPTEMBRE 2021

Aux collègues syndiqués, nouvellement syndiqués et non syndiqués

 

Nous avons réactivé le site du snepfsu Mayotte, nous essaierons le plus possible de vous informer sur nos actions envers le rectorat, commissions mixtes, sujets débattus, compte rendus, communiqués de presse, appels à la grève, …

 

Sachez que le SNEP-FSU est porteur de perspectives, d’actions communes, de solidarités… qui constituent un horizon d’espoir dans le contexte actuel. Entrons « dans le jeu » pour agir (et améliorer le métier) et ne pas subir (les dégradations et la résignation) peut porter ses fruits. Nous savons que beaucoup de collègues se questionnent sur leur avenir dans l’EN et sur le métier, le Snep est à leur écoute.

 

Sur Mayotte, un avis de grève à été déposé par la FSU  pour ce 23 septembre. Vous pouvez trouver, en annexe à ce courrier, le communiqué de presse relatif à nos revendications

 

salutations militantes

AG SNEP 2021

AG DU SNEP 2021

Cher(e)s collègues,

nous serons heureux de vous accueillir à l’AG Snep de ce début d’année. Soyons nombreux pour échanger et débattre sur notre profession. Environ 70 collègues sont arrivés sur l’académie, c’est l’occasion de partager avec eux nos expériences mahoraises, de créer du lien confraternellement fortement écorné par la crise sanitaire. C’est l’occasion aussi de rencontrer le nouveau bureau 2021.
 
Cette assemblée générale de rentrée est organisée au Golf de Combani le vendredi 01 octobre 2021 de 8h30 à 16h30.
Pour y participer vous trouverez, en bas de page, une ASA (Autorisation Spéciale d’Absence) à présenter à votre chef d’établissement une semaine avant ou plus si vous pouvez, la règle c’est 3 jours avant l’absence demandée mais on pourrait vous la refuser pour raison de service à cause du délai
 
Modalités P.A.F. :
Prix repas : 15€ non syndiqués , 5€ syndiqués
Le Snep offre : le pdj et apéro
Le Snep n’offre pas les bières, vins, sodas et cafés
En bas de page, le lien vers le bulletin d’adhésion mais vous pourrez également payer votre adhésion sur place.
 
Cette journée amicale et confraternelle devra respecter les contraintes sanitaires actuelles dans une juste mesure de protection pour toutes et tous.
 
Enfin, le minimum d’organisation nous oblige à vous demander de bien vouloir confirmer votre participation par mail ( snep.cosecretaires@gmail.com), une attestation de présence pourra vous être délivrée.
 
PS: votre présence à cette AG ouverte à toutes et tous, est un droit syndical chèrement acquis par nos anciens. Le droit syndical permet aux agents publics de bénéficier d’informations syndicales et d’exercer une activité syndicale sur leur temps de travail et cela en tant que membre d’une organisation syndicale.
 
Au plaisir de vous voir.
 
Le bureau du SNEPFSU MAYOTTE