Commission n°2 Base nautique

Personnes présentes :
ADMINISTRATIFS
- M. SOLDAN IA IPR EPS

- M. PHILIPPE RIBAUDEAU

- SERVICE JURIDIQUE VR (0639 692769)

- M. FREDERIC FISCHER

- CONSTRUCTION SCOLAIRE VR (0639 051675)

- M. CHRISTIAN PESSEL

- AGENT COMPTABLE KAHANI (0639 044111)

 

PROFESSEURS D’EPS

• BAILLY NADINE (CLG KANI-KELI / 0639 394811

• CABORT SIMAO (CLG KOUNGOU / 0639 665865

• CANTON DOMINIQUE (LEP DZOMOGNE / 0639 947379

• COUPAS DENIS (CLG MTSANGAMOUJI / 0639 028162

• CHOREL DAVID (CLG BANDRELE / 0639 092682

• DONIO DANIELLE (LYC DU NORD / 0639 018026

• GIRAUD JORIS (CLG MTSAMBORO / 0639 002580

• GUIRAUD BRUNO (CLG TSINGONI / 0639 617391

• LALANNE CECILE (LYC SADA / 0639 104890

• PICHOT GWENOLE (LYC BAMANA / 0639 090105

• VANWEYDEVELD PAUL (LYC PT / 0639 206401

• VENNESTIER ETIENNE (LYC KAHANI / 0639 601184 • VERNET HADRIEN (CLG DEMBENI / 0685885637

• WILLAUME VALERIAN (CLG PASSAMAINTY / 0639 940116

 

ORDRE DU JOUR :

• ETAT DES LIEUX SUR LES « AOT / CONVENTIONS »  DES BASES NAUTIQUES

• GESTION ET ORGANISATION COMPTABLE

• ASPECTS JURIDIQUES

• GESTION GARDIENNAGE

• ECRITURE DE LA CHARTE DE L’UTILISATION DES BN ET CAHIER DES CHARGES

 

voir le compte rendu intégral

Compte rendu de l’audience avec le VR du 17 février 2017

Suite au congrès de janvier, nous avons demandé une audience au vice rectorat. Nous pouvons souligner que malgré des propositions insuffisantes dans certains domaines importants, le vice-rectorat nous a reçu avec la totalité de son staff pendant deux heures et que le dialogue fut constructif, il reste ouvert.

 

Beaucoup d’informations ont été donné. Cet article n'est pas représentatif de l'audience. Nous vous présentons seulement quelques sujets significatifs. L’ensemble du compte rendu est en pièce joint ICI

 

Voici l'ensemble des points traité :

  • L'organisation des formations

L'IA IPR et Mme le vice recteur ont résumé des formations pour les enseignants (formation contractuel, préparation concours, formation disciplinaire, formation transdisciplinaire, DEFIE, GAIA, les différents référents EPS ou dans les établissements...)

Un document récapitulatif a été demandé.

 

Le positionnement du SNEP

- Pour raison d’efficacité du suivi et des ressources humaines en EPS nous revendiquons la mise en place d’un tutorat pour les néo-enseignants d’EPS.

- Nous réaffirmons le droit de se former durant son temps de travail, décret 2007-1470 (art. 9).

- Nous sommes convaincus de la plu valu d’un « catalogue » centralisé de formation. Planifié sur l’année selon les besoins exprimés l’année précédente. Animé par les meilleurs spécialistes de l’île.

- Nous savons que les premiers contacts avec les élèves ont une importance capitale sur la suite de l’année. Nous nous positionnons pour une entrée dans le métier progressive des néo-contractuels avec 2 semaines de mi-temps lors de la prise de fonction des néo-contractuels (Temps devant les élèves et un temps d’observation et de préparation).

  • Les installations sportives

Le SNEP souligne l’excellent travail de concertation entre le SNEP et Blaise Tricon sur les nouvelles installations sportives. Un compte rendu de réunion est disponible ICI.

- Il y 1 an et demi Mme le Vice recteur s'est engagé à mettre un point d'ombre et un point d'eau dans toutes les installations sportives appartenant au Vice recteur. Rien ou presque rien n'a été fait !

 

Nous demandons rapidement :

1. L’IPR envoie un mail aux coordonnateurs pour faire remonter les besoins

2. Sur la base des informations, un calendrier de visite sur le terrain par un responsable de la construction scolaire.

3. Un échéancier sur les chantiers à venir.

Nous revendiquons le droit à la sécurité et à l’enseignement car nos élèves sont en dangers sans eau ni ombre et ne peuvent pas travailler. C’est la plus grande des priorités !

Nous pensons que l’urgence et la dangerosité de manque d’ombre et d’eau impose la prise en charge de la responsabilité des municipalités.

  • L’enseignement de la natation et le projet kayak

Le SNEP approuve le projet kayak et se réjouit de l’engagement ou subventionnement de 3 MNS.

 

Mme le Vice recteur a parlé d’un apprentissage « dessus, dessous » sur les bases nautiques. Pour le moment, seule l’activité kayak est pris en compte, or l’apprentissage du savoir nager reste pour chacun la priorité.

 

Nous demandons que le Vice rectorat s'engage concrètement sur la construction de bassin d’apprentissage au sein des différents sites.

Nous remettons ici le texte de Jean Paul Tournaire au sujet de la légalité des enseignants d’EPS à enseigner le savoir nager dans le lagon

  • Le sport scolaire

Le SNEP et le VR soulignent l’excellent travail d’Hervé Curat.

Mme le Vice Recteur projette de mettre les activités de soutien, EPI, AP le mercredi après midi pour obtenir des transports scolaire pour l’AS. Cela nous semble contre productif. C’est une porte ouverte aux abus de la part des chefs d’établissements. C’est un dilemme pour les élèves et parents (AS ou soutien). Cette mesure peut-être intéressante au niveau des lycées qui ont en général des cours le mercredi après-midi mais pour les collèges, cela va diminuer le nombre d’élèves disponibles pour l’AS.

  • Le statut et l’attractivité (extrait de discussion)

SNEP Concernant le recrutement et le calibrage ?
 VR : Par rapport à l’année dernière nous sommes dans les mêmes proportions. Le calibrage dépend du seul ministère en fonction d’une répartition nationale. IFCR est une avancée.   
 
SNEP  : Vous ne tenez pas compte des 170 nouveaux postes à pourvoir dans le second degré. La nouvelle ISG : ségrégation au mariage. Clauses de revoyure prévue fin février, toujours rien.
 VR : Nous continuons à travailler dessus. Les fonctionnaires (1996) 4 ans bascule en dégressif jusqu’en 2019. Les nouveaux arrivants : 4 ans d’ISG puis indexation à 40 %.
 SNEP : mi-temps annualisés, en EPS : quel calibrage pour l’année prochaine ?
 VR : autorisera les demandes de temps partiel de droit, et pas les autres, puisqu’il faut engager des contractuels pour remplacer.
 SNEP : par rapport au calibrage avez-vous une influence ?
 
VR : Non, mais cette année nous aurons des stagiaires à 9heures. C’est nouveau, le ministère nous écoute…
 SNEP : Pas de prime néo-titulaires ?  
 
VR : Non, car ce n’est pas une problématique spécifique au MEN, ça engagerait les autres les autres ministères.

 

Le SNEP a présenté ces mesures d'attractivité en dehors de la rémunération : voir la page rendre Mayotte attractif.

 

 

Si vous voulez en savoir plus, venez lire le compte rendu exhaustif.

 

Snepement votre

 

 

CR du conseil académique SNEPfsu-Mayotte du mardi 14 juin 2016

Etat de santé du SNEP national et départemental En chiffres :
  • Au niveau national, le seuil des 10 000 adhérents est dépassé.
  • Au niveau départemental 121 syndiqués sur 210 collègues (+ de 57%)
  Commentaires : Le SNEP national conserve une large représentativité de la profession. Au niveau départemental, une progression régulière depuis cinq ans. Un des objectifs prioritaires de la syndicalisation tant nationale que locale sera de convaincre un plus grand nombre de collègues et de contractuels non syndiqués de nous rejoindre. Actualité nationale
  • La loi travail: après son passage en force à l’assemblée (49.3) elle est soumise au débat au sénat du 13 au 24 juin pour revenir ensuite face aux députés. Une explication est donnée concernant l’esprit de cette loi dont un certain nombre d’éléments sont en défaveur des salariés et tout particulièrement l’article 2 : l’inversion de la hiérarchie des normes. Le gouvernement, malgré les nombreuses manifestations et surtout face à un avis de la population majoritairement défavorable sur la réforme, persiste à vouloir imposer une loi qui portera atteinte aux droits sociaux des plus démunis.
  • Le PPCR ( : il s’agit d’une rénovation de la carrière des agents de la fonction publique. Si l’ensemble reste insuffisant au regard de la perte de pouvoir d’achat de ces dernières années, il n’en demeure pas moins que nous pouvons constater que les lignes bougent dans le bon sens. Pour les enseignants, au-delà des deux grades existants : du 1er au 11ème échelon où la progression sera quasi sur un même rythme pour l’ensemble des collègues (suppression des A, C et GC) et de la hors classe qui sera atteinte par la totalité des enseignants, il sera créé une classe exceptionnelle pour 10% de la profession dont les critères d’attribution restent à négocier. Bien entendu, le SNEP continuera à se battre pour augmenter ce pourcentage trop restrictif.
  • Les programmes EPS collèges : face à la remise en cause délibérée de la place effective de notre discipline dans les nouveaux programmes (retrait du DNB, appauvrissement des contenus avec abandon de la culture commune d’une EPS s’appuyant sur les APSA) Le SNEP, dans un souci constructif met en place des programmes alternatifs qui seront soumis au débat à la profession et dont le point d’orgue sera l’organisation du colloque national à Paris au mois de novembre 2016.
Actualité départementale, situation générale
  • Une insécurité grandissante ainsi qu’une misère sociale non résolue.
  • « Décasage » : des expulsions inacceptables au regard des lois républicaines mais l’inaction récurrente du gouvernement peut amener à comprendre l’exaspération de la population. La situation est inconfortable pour les enseignants. Des débats, il ressort que les responsabilités sont partagées : par la colonisation et la décolonisation, le délaissement des autorités, des expulseurs, des élus…
  • L’évolution des postes en EPS dévoile une augmentation des contractuels d’environ une dizaine les années précédentes pour approcher la soixantaine.
L’année prochaine : pour la première fois dans notre discipline à Mayotte, le nombre de demandeur est insuffisant (sources ministérielles). 27 postes demeurent vacants. Des débats sont à venir sur quelles positions adopter sur la nécessité, comme dans les autres disciplines, de « réserver » ou non des postes pour les contractuels cette année. Sachant qu’il y a très peu d’entrant sur Mamoudzou, aucun à Doujani et K1…
  • Constatation d’une formation quasi nulle pour les contractuels. Plus de formation PAF. Une réflexion d’action concrète est en cours pour que le VR prenne ses responsabilités en termes d’attractivité et fournisse les moyens d’une formation continue digne de ce nom.
  • La réforme des programmes collèges : l’IPR demande au groupe de réflexion du conseil académique sur les programmes de former l’ensemble des collègues de Mayotte alors que :
    • La majorité d’entre eux sont en désaccord avec une partie de la réforme.
    • Ce n’était pas l’objectif initial.
    • Ils ne se sentent ni légitimes ni compétents pour le faire.I
  • Après un avis de boycott, une déclaration préalable sera faite en début de formation.
 snep acoua1 Bilan de l’action des commissaires paritaires
  • Rappel de l’importance des remontées d’informations
  • Explication des prises de positions du SNEP
  • Explication des actions menées face au problème des retours sur certaines académies d’origines qui ont été octroyées à certains collègues néo-titulaire ayant effectués leur stage dans celles-ci. Il s’agit d’une erreur de l’administration. Dans un souci d’équité et d’impartialité, le SNEP Mayotte à fait part de l’erreur au SNEP national qui s’est adressé au ministère. Suite aux erreurs commises et malgré nos demandes d’une règle commune à tous, le ministère a décidé de ne pas revenir sur ces affectations.
Présentation du site http://www.snepfsu-mayotte.net/ Les installations
  • 11 chantiers suivis et grandement modifiés notamment pour deux nouveaux établissements.
  • Eau et ombre systématique dans les nouvelles constructions.
  • Ne plus construire de plateau sans toiture mais plutôt des halles couvertes de 26*42 avec des tracés adaptés. Systématisation confirmée dans deux nouveaux projets.
  • Les dimensions des gymnases et leurs polyvalences à anticiper.
  • Les dimensions et le nombre de couloirs en athlétisme pour travailler convenablement.
  • Les tracés en grands terrains ;
  • Un cahier des charges d’escalade pour l’EPS à Mayotte.
  • L’affirmation de la priorité du savoir nager.
  • Des sanitaires et vestiaires.
  • Bref, une remise à niveau des normes et des besoins en installations sportives pour l’EPS par le vice-rectorat. Les référentiels SNEP sont utilisés par les responsables de la Division des Constructions Scolaires eux-mêmes et ils sont également donnés aux architectes. Une concertation est effective.
  • Une remontée des besoins des établissements en termes d’installations est en cours. Vous pouvez contacter jj-legorju@hotmlail.com ou indriamihajatheophile@gmail.com pour les aider.
  Actions communes avec le SNES
  • Elaboration d’un calendrier commun avec adresses des correspondants.
  • Livret d’accueil avec une page spécifique EPS
  • Travail en collaboration pour la défense des contractuels.
Journée d’accueil nouveaux arrivants Cette journée se déroulera le samedi 27 août à M’tsangabeach et comme à l’accoutumé, le SNEP sera présent pour y rencontrer nos collègues entrants. UNSS Le SNEP tient à nouveau à souligner la qualité du travail fourni par notre collègue Hervé CURAT et de son équipe pour un développement sans précédent de l’UNSS à Mayotte. Le SNEP a toute sa place dans les instances du CRUNSS et fera valoir ses propositions. Il conviendrait de continuer à trouver des solutions financières favorables afin que les AS puissent toucher un maximum de jeunes élèves qui, par ce biais, peuvent accéder à une pratique des APS parfois difficile dans notre département. Point financier Un bilan précis sera présenté en septembre par notre trésorier en fin d’exercice pour l’année scolaire écoulée. A l’heure actuelle les comptes sont équilibrés et le solde est largement positif ce qui nous permettra de pouvoir aborder l’année à venir sereinement. snep acoua3 Conclusion Nous tenons à remercier les 24 collègues qui se sont déplacés en cette fin d’année pour venir assister et participer à ce Conseil académique élargi aux syndiqués. Afin de pouvoir approfondir et de s’informer sur les projets de programmes alternatifs du SNEP, nous vous engageons à consulter notre site ainsi que le site national. Merci à toute l’équipe du bureau qui contribue par son engagement à défendre notre métier.