bilan CTP Mai 2018

Bilan du CTP du 03 mai 2018

 Questions diverses posées au DAASEN et au DRH:

 

Contractuels

Demande de la FSU concernant l’avancement indiciaire des contractuels abordé lors du dernier groupe de travail.

Le VR propose la tenue d’un 2ème groupe de travail pour affiner les critères retenus afin de présenter lors d’un prochain CTP les choix arrêtés par le vice-recteur.
La prise en compte du décret de 2016 (progression indiciaire tous les 3 ans) ne pourra se faire avant 2019 en raison de l’incidence très lourde sur la masse salariale. Nous devrons nous mobiliser pour que ce dispositif prévu par le décret puisse être mis en place le plus tôt possible et de la façon la plus large possible. Contactez-nous pour plus de précisions.

 

Rappel de majoration de traitement (suite et peut-être fin)

La FSU et ses syndicats interviennent lors de chaque CTP et lors de chaque CAP et demandent pourquoi les collègues ne sont toujours pas payé-e-s depuis plusieurs mois.

Le rappel de majoration sur l’année civile (30% en 2016 ou 40% en 2017) doit être payé à tous les fonctionnaires arrivés en 2012 et en 2013, y compris celles et ceux qui ont muté ou qui ont fait valoir leur droit à la retraite. Tous les dossiers seront traités. Le retard actuel est imputé au mouvement social qui a fortement perturbé les services.

 

Reste un point d’achoppement :

Les collègues arrivé-e-s en 2011 doivent fournir une attestation de leur académie d’origine de versement de la dernière fraction au titre de l’année 2014. C’est le seul document exigible ! Vos gestionnaires paye n’ont pas à vous demander de documents des services fiscaux et le VR n’accepte pas de relevés de compte…

 

Rectorat de plein exercice ?

La balle est dans le camp du ministère et du gouvernement.

 

Fermeture des CIO ?

La fermeture de l’unique CIO de Mayotte n’est pas à l’ordre du jour.

 Élections Pro

Avis sur les arrêtés fixant la proportion H/F dans nos corps induisant la même proportion dans nos listes de candidats aux CAPL.
30% de femmes dans le corps des Profs et CE d’EPS
28% de femmes dans le corps des agrégés.

 CAPL du 15 mai 2018 (H-classe et congés formation)
Reportée en raison de l’absence de contingents.

 

Nous vous souhaitons de bonnes vacances

Pour le bureau départemental du SNEP-FSU Mayotte

Guy-Luc Belrose

contractuels, GT du 21 février 2018

Relevé de conclusions GT contractuels du 21 février 2018

Présents : DRH, Mme TRUMPI
Membres du CTP : Rivo, Ambririki et Belrose pour la FSU, deux FO et un UNSA
Expert : Fornecker de la FSU

 

Recrutement
Bac+3 (licence minimum)

Application dédiée
https://bv.ac-mayotte.fr/acloe/do/candidat
Les candidatures seront soumises à l’avis du vice-recteur après un entretien téléphonique ou par visioconférence. En EPS, toutes les candidatures sont soumises à l’IPR.

Rémunération

Majoration de salaire
Comme dans tous les DOM, le salaire des non titulaires est majoré de 40 % en raison de la vie chère (et du manque d’attractivité propre à Mayotte) Pour éviter de respecter la règle en vigueur qui prévoit une évolution indiciaire en cas de bonne évaluation tous les 3 ans, le DRH se réfugie derrière cette majoration en disant de façon ironique à l’envi que « les contractuels sont payés comme des polytechniciens »

 

Complément de rémunération de 5 mois de salaire :
Pour en bénéficier, le VR tient compte de la date d’achat du billet et non pas de date d’embarquement (ce qui est plutôt cynique et scandaleux de la part du V-Rectorat).
En effet, le VR prend en considération votre intention de venir travailler !!!!!
Il faut que l’achat du billet se fasse après le recrutement. Il ne faut donc jamais anticiper l’achat du billet.
Le complément de rémunération de 5 mois est fait pour recruter des personnels qu’on ne trouve pas à Mayotte. Il n’est donc plus prévu pour recruter des personnels du premier degré qui sont déjà nombreux dans le département (sauf sur des postes à profil)

N’ACHETEZ PAS VOTRE BILLET D’AVION AVANT VOTRE RECRUTEMENT !

NE VENEZ PAS EN VACANCES AVANT D’ÊTRE RECRUTÉ !

Évaluation
Application dédiée pour que les IPR et les Chefs d’établissement mettent leur avis sur le renouvellement ou le non renouvellement. Application développée par la DSI du vice-rectorat de Mayotte.
Avis binaire (favorable ou défavorable + appréciation littérale)
Les collègues non-renouvelés seront prévenus par leur mél académique (à activer impérativement).

Requalification du CDD en CDI fonction publique
Lorsque la date de CDIsation arrive en cours d’année, le CDI est signé à la rentrée suivante.
Le vice-rectorat demande que les collègues concernés contactent Mme Trumpi pour connaître la date de signature de leur CDI. Mme TRUMPI patricia.trumpi@ac-mayotte.fr.

        Rétroactivité de la rémunération des Master 2
Le vice-rectorat persiste dans son refus d’appliquer la règlementation pour tous les contractuels titulaires d’un master 2.
Il invite les collègues contractuels titulaires d’un master 2 et n’ayant pas été payés à l’indice 410 au 1
er septembre 2016 à faire des recours devant les tribunaux. Pour deux prétextes :

  •      nous aurions passé un accord (non-signé) pour que l’indice 410 ne soit appliqué qu’à partir de septembre 2017 (ce qui est faux puisque le décret mentionne 1er sept. 2016)

  •         ceux qui ont été payés à l’indice 410 ont bénéficié d’une erreur.

Évaluation tous les 3 ans
Proposition du DRH :
L’admissibilité au concours pourrait permettre une progression indiciaire.

 Propositions de Mme Trumpi :
Valorisation des formations
Responsabilités au sein de l’établissement
Fonctions exercées

 Le DRH est d’accord pour une évolution indiciaire après évaluation exclusivement pour valoriser l’excellence.

 Propositions de la FSU
Augmenter l’indice dès que l’évaluation est satisfaisante.
Les négociations continuent…

Nos impressions sur ce GT et le dialogue avec les services :
Le débat fut souvent houleux et crispé tant sur le fond que sur la forme.
Le DRH devrait comprendre enfin qu’il doit traiter les représentants des personnels avec courtoisie. Il est le garant de l’application des textes en vigueur. Il doit s’y conformer strictement.
Quand nous lui demandons des listes pour pouvoir travailler, il rétorque que nous n’en n’aurons pas et que nous sommes suspicieux ! Pour la transparence, il faudra revenir…

Guy-Luc Belrose
Membre du GT contractuels
Expert FSU à la CCP
0639003104

compte-rendu AG SNEP 22 septembre 2017

  • Introduction du Secrétaire départemental et présentation du bureau. Appel à candidature

    Valérie Magnat et Laura Prudent ont rejoint le bureau.

  • Actualité nationale et locale

Après les présentations d’usage de bienvenue de GUY-LUC BELROSE nouveau Secrétaire DPT, un tour de table est effectué.

Un discours sur la conjoncture actuelle est commenté par le S3

– Rentrée sous le signe de l’austérité

– Grèves (essence, …)

– Dialogue social avec le vice-rectorat devenu plus difficile que les années précédentes.   

 

  • La nouvelle carrière, PPCR

    Un rappel a été fait, une fiche explicative a été rajoutée sur le site internet, rubrique CORPO, En Poste à Mayotte.

 

  • Point trésorerie

    Le trésorier Vincent a exposé le bilan financier annuel, encore et toujours en bonne santé.

 

  • Conditions de l’exercice de l’EPS à Mayotte

    Un bilan de l’enquête a été commenté, en insistant sur le suivi des EdT des collègues, des forfaits d’AS, etc…

 

  • Bilan de la rentrée

Etant donné le peu de candidats sur Mayotte, les mutations intra ont été assez satisfaisantes, un rapide rappel des commissaires paritaires a eu lieu.

Chiffres :

  • actuellement 78 contractuels répertoriés mais l’administration a des difficultés à communiquer sur les chiffres, et les procédures de recrutement sont toujours en cours.

  • 272 professeurs d’EPS mais l’administration communique également difficilement sur le nombre exact.

  • Dans ces conditions, aucun poste de remplacement n’est prévu par le vice-rectorat.

La campagne de recrutement pour la rentrée 2017 a été peu efficace et assez aléatoire, des collègues contractuels ayant appris très tard qu’ils n’étaient pas reconduits. Un grand nombre de collègues ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas prétendre aux indemnités de contractuels alors qu’ils sont dans leur droit. Cela fera l’objet d’un combat du SNEP – Mayotte.

Les postes à pourvoir exigent au minimum une licence 3 or vu le manque de candidats le recrutement se fait parfois à diplôme inférieur (BE, BPJEPS, …)

L’assemblée a débattu et voté une motion claire

« le SNEP-FSU s’oppose à tout nouveau recrutement de contractuels d’un niveau inférieur à la licence.
Ces personnels n’ont pas vocation à enseigner dans le second degrés, c’est pourquoi le SNEP-FSU demande une obligation d’accompagnement, de formations diplomantes  (STAPS) des anciens personnels dans cette situation.

vote : 36 pour / 0 contre / 5 abstentions

 

  • Les installations et les transports

La mise en place des Bases Nautiques est au point mort : les dossiers sont coincés entre la Deal et la Préfecture (Whait and see) malgré la bonne volonté de l’IA IPR.

Un parallèle est fait entre la dépense relative aux BN et la demande sans effectuation de point d’eau et point d’ombre !

Plusieurs actions sont proposées et débattues. Une première étape consistera à alerter une énième fois le VR, à demander un point sur l’avancée du dossier des farés reproductibles, rappeler la possibilité de faire une demande globale de bornes à cartes. Parmi les propositions d’action, (entre grève, droit de retrait, courrier aux mairies…), celle retenue est d’alerter la presse locale et nationale, grâce à un ensemble de témoignages te de photographies d’élèves en souffrance en EPS par manque d’eau et d’ombre, à envoyer un jour J à la presse et au VR. On attend la saison des pluies pour être réactif.

Le PAF ne concerne que les publics désignés et actuellement seuls les contractuels sont préssentis !!

 

Le sport scolaire (préparation du CRUNSS)

Crunss : nous avons une bonne représentation, le snep fera une déclaration liminaire concernant le transport et les cours du mercredi après-midi ainsi que la problématique des écoles ouvertes.

Compte rendu de l’audience avec le VR du 17 février 2017

Suite au congrès de janvier, nous avons demandé une audience au vice rectorat. Nous pouvons souligner que malgré des propositions insuffisantes dans certains domaines importants, le vice-rectorat nous a reçu avec la totalité de son staff pendant deux heures et que le dialogue fut constructif, il reste ouvert.

 

Beaucoup d’informations ont été donné. Cet article n’est pas représentatif de l’audience. Nous vous présentons seulement quelques sujets significatifs. L’ensemble du compte rendu est en pièce joint ICI

 

Voici l’ensemble des points traité :

  • L’organisation des formations

L’IA IPR et Mme le vice recteur ont résumé des formations pour les enseignants (formation contractuel, préparation concours, formation disciplinaire, formation transdisciplinaire, DEFIE, GAIA, les différents référents EPS ou dans les établissements…)

Un document récapitulatif a été demandé.

 

Le positionnement du SNEP

– Pour raison d’efficacité du suivi et des ressources humaines en EPS nous revendiquons la mise en place d’un tutorat pour les néo-enseignants d’EPS.

– Nous réaffirmons le droit de se former durant son temps de travail, décret 2007-1470 (art. 9).

– Nous sommes convaincus de la plu valu d’un « catalogue » centralisé de formation. Planifié sur l’année selon les besoins exprimés l’année précédente. Animé par les meilleurs spécialistes de l’île.

– Nous savons que les premiers contacts avec les élèves ont une importance capitale sur la suite de l’année. Nous nous positionnons pour une entrée dans le métier progressive des néo-contractuels avec 2 semaines de mi-temps lors de la prise de fonction des néo-contractuels (Temps devant les élèves et un temps d’observation et de préparation).

  • Les installations sportives

Le SNEP souligne l’excellent travail de concertation entre le SNEP et Blaise Tricon sur les nouvelles installations sportives. Un compte rendu de réunion est disponible ICI.

– Il y 1 an et demi Mme le Vice recteur s’est engagé à mettre un point d’ombre et un point d’eau dans toutes les installations sportives appartenant au Vice recteur. Rien ou presque rien n’a été fait !

 

Nous demandons rapidement :

1. L’IPR envoie un mail aux coordonnateurs pour faire remonter les besoins

2. Sur la base des informations, un calendrier de visite sur le terrain par un responsable de la construction scolaire.

3. Un échéancier sur les chantiers à venir.

Nous revendiquons le droit à la sécurité et à l’enseignement car nos élèves sont en dangers sans eau ni ombre et ne peuvent pas travailler. C’est la plus grande des priorités !

Nous pensons que l’urgence et la dangerosité de manque d’ombre et d’eau impose la prise en charge de la responsabilité des municipalités.

  • L’enseignement de la natation et le projet kayak

Le SNEP approuve le projet kayak et se réjouit de l’engagement ou subventionnement de 3 MNS.

 

Mme le Vice recteur a parlé d’un apprentissage « dessus, dessous » sur les bases nautiques. Pour le moment, seule l’activité kayak est pris en compte, or l’apprentissage du savoir nager reste pour chacun la priorité.

 

Nous demandons que le Vice rectorat s’engage concrètement sur la construction de bassin d’apprentissage au sein des différents sites.

Nous remettons ici le texte de Jean Paul Tournaire au sujet de la légalité des enseignants d’EPS à enseigner le savoir nager dans le lagon

  • Le sport scolaire

Le SNEP et le VR soulignent l’excellent travail d’Hervé Curat.

Mme le Vice Recteur projette de mettre les activités de soutien, EPI, AP le mercredi après midi pour obtenir des transports scolaire pour l’AS. Cela nous semble contre productif. C’est une porte ouverte aux abus de la part des chefs d’établissements. C’est un dilemme pour les élèves et parents (AS ou soutien). Cette mesure peut-être intéressante au niveau des lycées qui ont en général des cours le mercredi après-midi mais pour les collèges, cela va diminuer le nombre d’élèves disponibles pour l’AS.

  • Le statut et l’attractivité (extrait de discussion)

SNEP Concernant le recrutement et le calibrage ?
 VR : Par rapport à l’année dernière nous sommes dans les mêmes proportions. Le calibrage dépend du seul ministère en fonction d’une répartition nationale. IFCR est une avancée.   
 
SNEP  : Vous ne tenez pas compte des 170 nouveaux postes à pourvoir dans le second degré. La nouvelle ISG : ségrégation au mariage. Clauses de revoyure prévue fin février, toujours rien.
 VR : Nous continuons à travailler dessus. Les fonctionnaires (1996) 4 ans bascule en dégressif jusqu’en 2019. Les nouveaux arrivants : 4 ans d’ISG puis indexation à 40 %.
 SNEP : mi-temps annualisés, en EPS : quel calibrage pour l’année prochaine ?
 VR : autorisera les demandes de temps partiel de droit, et pas les autres, puisqu’il faut engager des contractuels pour remplacer.
 SNEP : par rapport au calibrage avez-vous une influence ?
 
VR : Non, mais cette année nous aurons des stagiaires à 9heures. C’est nouveau, le ministère nous écoute…
 SNEP : Pas de prime néo-titulaires ?  
 
VR : Non, car ce n’est pas une problématique spécifique au MEN, ça engagerait les autres les autres ministères.

 

Le SNEP a présenté ces mesures d’attractivité en dehors de la rémunération : voir la page rendre Mayotte attractif.

 

 

Si vous voulez en savoir plus, venez lire le compte rendu exhaustif.

 

Snepement votre

 

 

Compte rendu du congrès académique du SNEPfsu Mayotte

Congrès du SNEPfsu Mayotte

 

Le SNEPfsu Mayotte a organisé le 26 janvier son congrès académique. L’objectif principal était de réfléchir sur la profession, proposer des amendements, mandater des personnes pour qu’ils aillent les défendre au congrès national, orienter les luttes des 3 ans à venir du SNEP national.

 

Parmi les évènements de la journée, on peut retenir le dernier rapport d’activité de Fred Muller Secrétaire académique du SNEPfsu Mayotte qui prend sa retraite à la fin de l’année. Le petit déjeuner et déjeuner succulent offert par le SNEPfsu Mayotte. Les jeux de débats par petits groupe et le hold-up créatif pour émoustiller nos neurones. Le cadre magnifique de la Marine sur la plage d’Acoua. La préparation collectif de l’audience avec le Vice recteur.

 

 

 

Les propositions d’amandements du SNEPfsu Mayotte

 

Thème 3

 Personnels formés, respectés, revalorisés

 

  • Que le SNEP lutte pour réduire le recours aux contractuels (en créant des postes de TZR et en augmentant le calibrage, et en favorisant la titularisation par voie de concours des contractuels en postes, )

  • Que le SNEP lutte pour recréer une véritable formation continue pendant le temps de service. Cf texte.

  • Que le SNEP se mobilise pour faire ouvrir la possibilité d’être affecté dans un TOM

  • Que le SNEP lutte pour remettre en œuvre la CPA (cessation progressive d’activité)

  • Que le SNEP se mobilise pour retrouver une formation disciplinaire de qualité, dans le cadre d’un PAF, notamment sur les questions d’incidents, risques possibles (intra et transdisciplinaire).
  • Que le SNEP lutte pour remettre à plat la formation DEFIE au plus vite
  • Que le SNEP lutte pour une sortie plus tôt des circulaires de mutations afin que les collègues puissent anticiper leurs choix.

 

 

Thème 1

alternatives sociales

  • Que le SNEP lutte pour faire de Mayotte un territoire attractif au niveau de l’innovation pédagogique et de la formation (suivi des néo enseignants, ESPE, STAPS, concours, FLE,

  • Que le SNEP lutte pour la création du SUAPS au centre universitaire de Dembeni. Cf. Texte

  • Que le SNEP lutte pour créer une antenne STAPS à Mayotte.

 

Thème 2

Comment organiser l’école pour faire réussir les élèves mahorais qui n’ont que l’école pour apprendre ?

  • Que le SNEP lutte pour mettre aux normes les installations sportives à Mayotte.

    • Des installations intra-muros. Ombragé avec accès à l’eau. Entretenu. Sécure.

  • Que le SNEP lutte pour faire baisser les effectifs de classe à Mayotte et ailleurs.

  • Que le SNEP propose une plus grande amplitude horaire dédiée à l’EPS.

  • Que le SNEP Mayotte promeuve une pédagogie avec plusieurs supports (oral, écrit, numérique, image) pour faciliter la compréhension des élèves de Mayotte (1ère langue : shimaoré).

  • Que le SNEP Mayotte promeuve la participation de l’EPS à la maitrise de la langue (française).

  • Que le SNEP intervienne pour prioriser la pratique scolaire (EPS) par rapport aux clubs en bonne intelligence.

  • Que le SNEP lutte pour que les élèves pratiques en EPS sur les créneaux les plus compatibles.

  • Que le SNEP lutte pour mieux aménager les heures méridiennes (restauration, ombres, foyers)

  • Que le SNEP lutte pour avoir les grandes vacances en décembre/janvier, pour s’adapter au climat (pluie et chaleur) à Mayotte

  • Que le SNEP lutte pour qu’un représentant SNEP puisse être présent dans les instances pour le développement du sport à Mayotte.

    • Présence dans les instances (Jeunesse et sport, avec les municipalités, les collectivités locales pour développer des liens école-associations sportives)

    • Coordination du développement du sport à Mayotte.