Compte rendu de l’audience avec le VR du 17 février 2017

Suite au congrès de janvier, nous avons demandé une audience au vice rectorat. Nous pouvons souligner que malgré des propositions insuffisantes dans certains domaines importants, le vice-rectorat nous a reçu avec la totalité de son staff pendant deux heures et que le dialogue fut constructif, il reste ouvert.

 

Beaucoup d’informations ont été donné. Cet article n'est pas représentatif de l'audience. Nous vous présentons seulement quelques sujets significatifs. L’ensemble du compte rendu est en pièce joint ICI

 

Voici l'ensemble des points traité :

  • L'organisation des formations

L'IA IPR et Mme le vice recteur ont résumé des formations pour les enseignants (formation contractuel, préparation concours, formation disciplinaire, formation transdisciplinaire, DEFIE, GAIA, les différents référents EPS ou dans les établissements...)

Un document récapitulatif a été demandé.

 

Le positionnement du SNEP

- Pour raison d’efficacité du suivi et des ressources humaines en EPS nous revendiquons la mise en place d’un tutorat pour les néo-enseignants d’EPS.

- Nous réaffirmons le droit de se former durant son temps de travail, décret 2007-1470 (art. 9).

- Nous sommes convaincus de la plu valu d’un « catalogue » centralisé de formation. Planifié sur l’année selon les besoins exprimés l’année précédente. Animé par les meilleurs spécialistes de l’île.

- Nous savons que les premiers contacts avec les élèves ont une importance capitale sur la suite de l’année. Nous nous positionnons pour une entrée dans le métier progressive des néo-contractuels avec 2 semaines de mi-temps lors de la prise de fonction des néo-contractuels (Temps devant les élèves et un temps d’observation et de préparation).

  • Les installations sportives

Le SNEP souligne l’excellent travail de concertation entre le SNEP et Blaise Tricon sur les nouvelles installations sportives. Un compte rendu de réunion est disponible ICI.

- Il y 1 an et demi Mme le Vice recteur s'est engagé à mettre un point d'ombre et un point d'eau dans toutes les installations sportives appartenant au Vice recteur. Rien ou presque rien n'a été fait !

 

Nous demandons rapidement :

1. L’IPR envoie un mail aux coordonnateurs pour faire remonter les besoins

2. Sur la base des informations, un calendrier de visite sur le terrain par un responsable de la construction scolaire.

3. Un échéancier sur les chantiers à venir.

Nous revendiquons le droit à la sécurité et à l’enseignement car nos élèves sont en dangers sans eau ni ombre et ne peuvent pas travailler. C’est la plus grande des priorités !

Nous pensons que l’urgence et la dangerosité de manque d’ombre et d’eau impose la prise en charge de la responsabilité des municipalités.

  • L’enseignement de la natation et le projet kayak

Le SNEP approuve le projet kayak et se réjouit de l’engagement ou subventionnement de 3 MNS.

 

Mme le Vice recteur a parlé d’un apprentissage « dessus, dessous » sur les bases nautiques. Pour le moment, seule l’activité kayak est pris en compte, or l’apprentissage du savoir nager reste pour chacun la priorité.

 

Nous demandons que le Vice rectorat s'engage concrètement sur la construction de bassin d’apprentissage au sein des différents sites.

Nous remettons ici le texte de Jean Paul Tournaire au sujet de la légalité des enseignants d’EPS à enseigner le savoir nager dans le lagon

  • Le sport scolaire

Le SNEP et le VR soulignent l’excellent travail d’Hervé Curat.

Mme le Vice Recteur projette de mettre les activités de soutien, EPI, AP le mercredi après midi pour obtenir des transports scolaire pour l’AS. Cela nous semble contre productif. C’est une porte ouverte aux abus de la part des chefs d’établissements. C’est un dilemme pour les élèves et parents (AS ou soutien). Cette mesure peut-être intéressante au niveau des lycées qui ont en général des cours le mercredi après-midi mais pour les collèges, cela va diminuer le nombre d’élèves disponibles pour l’AS.

  • Le statut et l’attractivité (extrait de discussion)

SNEP Concernant le recrutement et le calibrage ?
 VR : Par rapport à l’année dernière nous sommes dans les mêmes proportions. Le calibrage dépend du seul ministère en fonction d’une répartition nationale. IFCR est une avancée.   
 
SNEP  : Vous ne tenez pas compte des 170 nouveaux postes à pourvoir dans le second degré. La nouvelle ISG : ségrégation au mariage. Clauses de revoyure prévue fin février, toujours rien.
 VR : Nous continuons à travailler dessus. Les fonctionnaires (1996) 4 ans bascule en dégressif jusqu’en 2019. Les nouveaux arrivants : 4 ans d’ISG puis indexation à 40 %.
 SNEP : mi-temps annualisés, en EPS : quel calibrage pour l’année prochaine ?
 VR : autorisera les demandes de temps partiel de droit, et pas les autres, puisqu’il faut engager des contractuels pour remplacer.
 SNEP : par rapport au calibrage avez-vous une influence ?
 
VR : Non, mais cette année nous aurons des stagiaires à 9heures. C’est nouveau, le ministère nous écoute…
 SNEP : Pas de prime néo-titulaires ?  
 
VR : Non, car ce n’est pas une problématique spécifique au MEN, ça engagerait les autres les autres ministères.

 

Le SNEP a présenté ces mesures d'attractivité en dehors de la rémunération : voir la page rendre Mayotte attractif.

 

 

Si vous voulez en savoir plus, venez lire le compte rendu exhaustif.

 

Snepement votre